Tout le monde pète. Mais voici 9 choses très surprenantes sur les flatulences, que vous ne saviez probablement pas !

Que vous essayiez de le cacher ou non, vous pétez. Tout le monde pète. C’est comme ça.

Mais même si c’est une chose incroyablement banale et routinière — un être humain moyen pète entre 10 et 20 fois par jour — il y a bien des choses sur les pets que vous ne savez peut-être pas.

En effectuant des recherches sur le microbiome (toutes ces bactéries à la biodiversité fascinante, qui grouillent par milliards à l’intérieur de votre corps) les scientifiques ont appris toutes sortes de choses intéressantes sur les petits organismes qui produisent ce fameux gaz, nichés au creux de nos intestins.

Voici 9 choses super importantes à savoir sur les flatulences.

00ff7cd414b947638f3zcy236d571d04

1.  Vous produisez en moyenne entre 500 et 1,500 mililitres de gaz par jour, que vous évacuez en 10 à 20 pets

Eh oui ! ça fait probablement plus de pets que ce que vous imaginiez, mais sachez que ça a été mesuré dans des études rigoureusement contrôlées. Cela est dû aux bactéries qui squattent votre côlon et qui mangent la majeure partie des aliments que vous ingérez.

En fait, il y a une bonne partie des trucs qui composent les choses que l’on mange, notamment les carbohydrates, que notre corps est tout simplement incapable de digérer, faute d’enzymes spécialisées. Du coup, les microbes en profitent pour manger gratos, tout en nous aidant à évacuer ces déchets, c’est gagnant-gagnant. Par contre, en retour, ils produisent du gaz lorsqu’ils digèrent ces aliments.

Voilà pourquoi les haricots (riches en carbohydrates) font péter, alors que d’autres aliments non. Suivant ce que vous mangez, et suivant les caractéristiques de votre flore bactérienne, vous pouvez donc péter entre 500 et 1,500 ml de gaz par jour !

[nextpage title= »Lire la suite »]

2. 99% du gaz que vous produisez ne sent absolument rien

Non, ce n’est pas une blague. C’est même la raison pour laquelle vous avez probablement été surpris par le point précédent : on ne se rend souvent même pas compte que l’on pète, car le gaz qui constituent nos flatulences sont presque entièrement inodores.

En fait, ce qui provoque vraiment la senteur caractéristique des pets, c’est le souffre. Et cela constitue à peine 1% des gaz que nous évacuons ! Ceci dit, certains aliments ont tendance à produire plus de gaz sulfureux, donc à produire des pets qui sentent plus fort. C’est le cas des oignons, choux de Bruxelles, des haricots, du brocoli…

3. Les sodas, la bière et les chewing-gums peuvent vous faire péter plus.

En plus des gaz produits par les bactéries, une bonne partie de vos pets est simplement constituée d’air, que vous avez avalé sans faire exprès. Bien sûr, ça ne sent rien — c’est surtout de l’hydrogène et de l’oxygène — par contre ça fait le même bruit quand ça sort…

On avale de l’air lorsqu’on dort, mais aussi en buvant des boissons gazeuses (puisqu’on avale aussi le gaz de ces boissons) et en mâchant du chewing-gum.



Loading...