ReAnima, le projet de réveiller les personnes en mort cérébrale avec des cellules souches!

Nous savons que lorsqu’une personne passe à l’état de mort cérébrale, elle est tout de suite mise dans le rang des morts, vu qu’il n’y a plus d’espoir.

Hors, cet article nous informe sur un projet appelé ReAnima, qui a pour but de  mettre en place des techniques pour tenter de réveiller les personnes de leur mort cérébrale. Surprenant, non ?

L’entreprise Bioquark et son projet ReAnima :

Le nom de l’entreprise est Bioquark. C’est une société américaine basée à Philadelphie.  Son projet ReAnima a pour but de mener des essais cliniques sur des personnes en mort cérébrale pour restaurer leur activité neuronale

En quoi consiste la technique ?

L’idée est de faire une injection de cellules souches  et envisager des simulations électriques  sur les personnes en état de mort cérébrale. En effet, les cellules souches sont de plus en plus envisagées pour traiter la maladie d’Alzheimer, de Parkinson et autres. Alors pourquoi ne pas en voir une piste pour ramener les personnes en mort cérébrale à la vie ?

Une première expérience stoppée en Inde :

(Pour voir la page suivante, cliquez sur le titre en bas)

[nextpage title= »Une première expérience stoppée en Inde : »]

Une première expérience stoppée en Inde :

En novembre 2016, les autorités indiennes ont arrêté le projet ReAnima qui a choisi de lancer ses premiers essais en Inde et plus exactement, à Bangalore. L’expérience qui était menée par un chirurgien orthopédique de l’hôpital Anupam ciblait 20 personnes en état de mort cérébrale.

La technique de ReAnima consistait à injecter aux patients des cellules souches mésenchymateuses et des peptides. De plus une stimulation laser transcrânienne et une stimulation nerveuse étaient programmées.

Malgré le fait que l’entreprise a vu son projet arrêté par les autorités indiennes, elle n’a pas lâché prise et a prévu de trouver un autre lieu pour ses essais cliniques, éventuellement dans un future proche en Amérique latine d’après le Business insider.

Un faux espoir de rétablissement pour les proches ?

Cette expérience paraît vraiment fantaisiste et donc ne serait probablement que donner de faux espoirs aux familles des personnes concernées par l’expérience. D’après la neurologue Ariane Lewis et le spécialiste de bioéthique Arthur Caplan, l’expérience n’aurait pas de fondements scientifiques. De plus, il n’y a pas d’essais préalables qui ont été faits sur des animaux, cependant on ne peut encore rien dire, nous attendrons les résultats de l’essai clinique.

Merci de liker et de Partager!

Loading...