Mauvaise nouvelle pour ceux qui se rasent les poils pubiens

Considérés comme le plus grand ennemi des femmes, les poils repoussent de manière différente selon la méthode d’épilation choisie. Entre crème dépilatoire, cire, épilateur et rasoir, chaque femme utilise la méthode et le produit qui lui convient. Mais savez-vous mesdames que l’épilation des poils et surtout les poils pubiens est très dangereuse pour la santé ? Voici 7 bonnes raisons qui vous empêcheront désormais d’épiler vos poils pubiens.

L’épilation est aujourd’hui source de nombreuses controverses, c’est pourquoi plusieurs femmes se trouvent perdues dans le fait de s’épiler ou ne pas s’épiler. Certaines personnes affirment que les poils les protègent des maladies mais d’autres préfèrent s’épiler pour des raisons esthétiques. Lisez cet article pour bien comprendre.

Voici les 7 bonnes raisons pour ne pas s’épiler les poils pubiens :

Les poils du pubis apparaissent dans la période de puberté et contrairement aux croyances ils ne sont responsables de l’accumulation des bactéries. Au contraire, ces poils jouent un rôle très important dans la protection de la partie intime.

1 – Les poils pubiens retiennent les phéromones :

Les phéromones sont des substances chimiques sécrétées dans les zones de pilosité, comme le pubis, la vulve et les aisselles. Elles sont secrétées par les glandes sudoripares. Ces substances jouent un rôle important dans l’augmentation du désir sexuel. Les poils pubiens retiennent ces phéromones et augmentent ainsi votre excitation et votre attirance sexuelle.

2 – Les poils régulent la température du corps :

Les poils pubiens servent à maintenir la bonne température dans la zone intime. En cas de température basse, ils  peuvent garder la chaleur et éliminer la sueur en cas de hautes températures. De plus, la chaleur du vagin, des lèvres et de la vulve jouent le rôle de barrière pour empêcher les bactéries de pénétrer.

3 – Les poils vous protègent des maladies sexuellement transmissibles :

Les poils du pubis sont très importants dans la protection des parties génitales contre les infections. Une épilation régulière et complète de ces parties peut permettre un accès facile des bactéries. De plus, d’après une étude réalisée auprès de 7 580 participants, les personnes qui se rasent ou s’épilent les poils pubiens au moins 12 fois par an, ainsi que les personnes qui taillent leurs poils pubiens quotidiennement ou une fois par semaine, sont quatre fois plus susceptibles de contracter une maladie sexuellement transmissible que celles qui ne s’épilent pas les poils dans cette zone.



Loading...