Cette mère prend une photo de son ventre. Lorsque les médecins le voient, ils sont sous le choc.

La jeune femme de 29 ans Sammi Edes, originaire de Melbourne (Australie), pensait être enceinte de jumeaux. Mais lors d’une échographie de contrôle, les médecins ont fait une découverte inattendue.

Facebook/ Sammi Edes

Ils n’en reviennent pas de ce qu’ils ont perçu lors de l’échographie réalisée à la 20ème semaine de grossesse : le battement d’un troisième coeur. Voilà comment la jeune mère en devenir célibataire a appris qu’elle attendait non pas des jumeaux, mais des triplés. C’est fou que les médecins ne s’en soient pas aperçu avant. Pour Sammi, c’est une belle surprise, mais les médecins ont vu quelque chose d’inquiétant lorsqu’ils ont jeté un deuxième coup d’oeil à l’échographie. Les trois bébés s’alimentent sur le même placenta.

Facebook Sammi Edes

Ils conseillent à Sammi de procéder à un avortement pour le troisième bébé, car il est impossible que les trois foetus soient correctement alimentés par le biais d’un seul placenta. Ils lui disent que garder les trois enfants est extrêmement risqué et que l’un des bébés, voire plus, avait peu de chance de survivre.

Sammi est choquée par ce qu’elle entend. Elle refuse catégoriquement d’avorter de son troisième enfant. Elle déclare donc, contre l’avis des médecins, que ce n’est pas à elle « de jouer le rôle de Dieu » et que chaque être doit avoir la même chance que les autres de vivre.

C’est lors de sa 30ème semaine de grossesse que ses trois petits anges ont pointé le bout de leur nez : Hunter, Geoffrey et Thomas.

Facebook/ Sammi Edes

Par miracle, les trois garçons sont en parfaite santé. Même le plus petit des trois, Thomas, qui ne devait pas survivre selon les médecins. Il s’est révélé être un véritable battant.

Après la naissance des triplés, les médecins ont examiné le placenta pour comprendre comment trois enfants s’alimentant sur ce même organe pouvaient être en si bonne santé. Ils ont alors injecté des fluides colorés dans les extrémités des trois cordons ombilicaux pour voir quelles parties de la poche étaient connectées à quel bébé.

Facebook/ Australian Multiple Birth Association

Le résultat donne une image assez spectaculaire, mais il en ressort que Thomas était bel et bien sous-alimenté comparé à ses frères.

Facebook/ Sammi Edes

Sammi est heureuse d’avoir fait confiance à son instinct malgré les conseils des médecins. Une chose est sûre, Thomas est un véritable survivant. Sammi croit que les choses n’arrivent pas sans raison et au fond d’elle, elle savait qu’elle devait donner la même chance à ses trois enfants. Elle a décidé de partager son histoire avec le reste du monde pour rassurer les mères qui ne sont pas toujours sûres de faire le bon choix.