Ne prenez pas à la légère ces symptômes du cancer de l’ovaire

Le cancer est sans le moindre doute l’ennemi N°1 de la médecine moderne vu les morts qu’il engendre chaque année. En ce qui concerne les femmes, il y a un cancer qui représente un ennemi redoutable non pas par sa fréquence, mais par sa discrétion, ainsi, il présente très peu de symptômes qui peuvent être vite banalisés et auxquels il faut accorder votre attention mesdames.

Qu’est-ce que le cancer de l’ovaire ?

Une telle maladie se déclenche lorsque les cellules propres aux ovaires finissent par développer des tumeurs qui elles, deviennent cancéreuses. Sa dangerosité réside notamment dans sa discrétion et dans le manque de symptômes évidents qu’il manifeste. Malgré le fait qu’il touche plus couramment les femmes ayant déjà atteint la ménopause, les dernières années ont néanmoins connu un accroissement des cas concernant les femmes âgées entre 30 et 40 ans, voire plus jeunes. Les dernières recherches réalisées à ce sujet ont pu démontrer qu’un dépistage du cancer aux premiers stades de son développement augmentait sensiblement les chances de survie de la patiente d’où la nécessité d’un suivi médical régulier.

Durant l’année 2016, les victimes du cancer de l’ovaire s’élevaient à 3500 en France sachant que le bilan connaît une augmentation avec  4000 nouveaux cas chaque année.

Il est faux de croire que le cancer de l’ovaire est silencieux, puisqu’il est plutôt discret, ce qui est tout de même différent. Ceci s’explique par le fait que d’un côté, il n’existe pas de test fiable permettant de détecter les kystes cancéreux, sachant que même les tests sanguins de type CA125 donnent des résultats manquent cruellement de fiabilité. Et que d’un autre côté, il présente des symptômes qui peuvent facilement être banalisés ou confondus avec ceux d’autres maladies, ce qui fait qu’il arrive souvent que les tumeurs ne soient diagnostiquées qu’une fois qu’il est trop tard, c’est-à-dire une fois la phase 3 passée. Vous devriez donc connaître ces signes précurseurs du développement de la maladie afin de ne pas vous tromper et de percer à jour ce tueur discret le plus tôt possible :

Les 4 symptômes précoces révélateurs d’un cancer de l’ovaire

  1. Des douleurs abdominales et pelviennes

Vous connaissez certainement déjà chacune des zones où vous avez mal suite à vos crampes menstruelles. Cela dit, le fait de ressentir ces douleurs pendant vos menstruations est tout à fait normal sauf si elle persiste et s’étend même au-delà de celle-ci, dans ce cas-là, une consultation d’un spécialiste est nécessaire.

  1. Une sensation permanente de ballonnement

Les ballonnements peuvent être dus à tout un tas de facteurs, mais si jamais vous gardez inhabituellement cette sensation pendant plus de 3 semaines, rappelez-vous qu’il pourrait s’agir d’un symptôme de ce cancer.

  1. Un besoin exagéré d’uriner

Cela peut certes sembler difficile à remarquer, mais il suffit de voir si le fait que vous alliez plus souvent aux toilettes soit dû à une quelconque augmentation dans votre consommation de liquides ou autre. Si ce n’est pas le cas et que vous avez des envies pressantes sans aucune raison apparente, il est probablement question des premiers signes de développement de la maladie.

  1. Une perte d’appétit

Si vous constatez que vous perdu l’appétit pour une période prolongée et que votre consommation d’aliments devient de plus en plus faible, n’hésitez pas à en parler à votre médecin. Cela peut être dû à tout un tas de dysfonctionnements tant physiques que psychologiques, mais cela peut aussi être un symptôme du cancer de l’ovaire.

Comme vous avez pu le remarquer, il est facile de banaliser ces signes en les confondant avec des maladies moins graves, la seule différence étant la durée des effets indésirables. Tout dépend donc de votre degré de vigilance et de la vitesse à laquelle vous réagissez. Du coup, quelle que soit l’anomalie se cachant derrière chacun de ces symptômes, il est de votre devoir de consulter votre médecin.