Les chercheurs canadiens guérissent le cancer, mais personne n’y prête attention !

Au Canada, a Edmonton, et plus précisément à l’université de l’Alberta, des chercheurs sont arrivés à identifier un médicament, sans effet secondaire, qui arrive à tuer les cellules cancéreuses. Dans cet article, découvrez tous les détails de cette affaire très intéressante…

Cette découverte n’a pas attisé la curiosité de la presse et des grands médias qui préfèrent se taire et faire profil bas lorsqu’il s’agit d’un conflit d’intérêt avec les grands requins de l’industrie pharmaceutique.

Le Dichloroacétate, un médicament révolutionnaire :

Ces scientifiques sont arrivés à identifier un simple médicament comme étant un redoutable remède contre les cellules cancéreuses. Ce médicament porte le nom de Dichloroacétate et il est utilisé comme agent de guérison des troubles métaboliques, ni plus ni moins !

Étant disponible et accessible financièrement sur le marché, les lobbys pharmaceutiques n’apprécient guère ce genre d’initiative qui mettent en péril tant de thérapies et de traitements coûteux et infiniment rentables à long terme.

Dans le corps humain, il existe des cellules anticancéreuses inactives qui se collent sur le glucose en attendant qu’on les déclenche afin qu’elles fassent leur boulot.

Voici ce qui caractérise le Dichloroacétate comme médicament anticancéreux et n’ayant pas d’effets secondaires comme la Chimio :

Portant le nom de cellules mitochondries, elles sont les seules barrières naturelles que notre corps peut assurer pour stopper, voire éliminer un cancer.

Les scientifiques canadiens ont découvert que c’était le Dichloroacétate qui avait la mission de déclencher ces cellules anticancéreuses dans notre corps.

Les lobbys pharmaceutiques refusent de breveter ce médicament pour ne pas que des recherches soient menées avec des fonds légitimes. Comme ce fut le cas avec le sida, l’absence de brevet bloque toute possibilité de recherches exhaustives sur le sujet.

Néanmoins, certains laboratoires dans le monde entier produisent actuellement du Dichloroacétate et compte s’approfondir dans le développement de ce médicament qui pourrait être, bientôt, l’unique solution pharmaceutique qui tue les cellules cancéreuses.

Loading...