La vérité sur le cancer et les huiles essentielles: ce qu’aucun oncologue ne vous dira

Même les scientifiques reconnaissent maintenant les facteurs puissants qui existent dans certaines huiles essentielles qui stoppent la propagation du cancer et induisent la mort des cellules cancéreuses. Leur capacité à prévenir la maladie n’est plus remise en question, en particulier en ce qui concerne le cancer.

Un corps sain, de la tête aux pieds, a une fréquence allant de 62 à 68 MHz, alors que la maladie commence à 58 MHz. Au cours de tests sur les fréquences et la fréquence des huiles essentielles, il a été mesuré que: Tenir une tasse de café faisait chuter la fréquence d’un homme de 66 Hz à 58 Hz, en seulement 3 secondes. Il a mis 3 jours à recouvrer sa fréquence normale.

D’autres études montrent que: Les pensées négatives diminuent notre fréquence en moyenne de 12 MHz. Les pensées positives élèvent notre fréquence en moyenne de 10 MHz.

Des chercheurs ont étudié certaines des huiles essentielles les plus populaires d’usage courant, comme la menthe, le gingembre, le citron, le pamplemousse, le jasmin, la lavande, la camomille, le thym, la rose et la cannelle. Ils ont cherché à découvrir comment ces huiles essentielles peuvent combattre le cancer. Ils l’ont fait en testant leur pouvoir antibactérien ainsi que la toxicologie in vitro contre des lignées de cellules cancéreuses humaines.

Bruce Tanio, de Tanio Technology et chef du département de l’agriculture à l’université de Washington, a mis au point un moniteur de fréquences calibrées (CFM) qui a été utilisé pour mesurer les fréquences des huiles essentielles et leur effet sur les fréquences humaines lorsqu’elles sont appliquées sur le corps. Le laboratoire des Huiles Essentielles utilise un CFM, et un autre est situé à l’université John Hopkins, où il est utilisé pour étudier la fréquence en relation à la maladie.



Loading...