Ce que faisait cet homme chaque nuit lui a causé le cancer des yeux ! Débarrassez-vous de cette dangereuse manie

Qui ne reste pas des heures à scroller l’écran de son téléphone, au lit, dernier réflexe avant d’éteindre la veilleuse. Cette manie bien ancrée en plus d’hypothéquer sérieusement notre sommeil nuirait aussi à nos yeux. Entre smartphones, ampoules LED, tablettes, télévision, ordinateurs nous passons plus de sept heures par jour exposés à ces faisceaux lumineux, proches des ultraviolets et qui se révèlent extrêmement dangereux pour la rétine, cet organe sensible de la vision.

Gare aux dangers de la lumière bleue

Les études sont unanimes, la lumière bleue engendre des modifications moléculaires au niveau de la rétine, du cristallin et de la cornée. Certaines molécules se transforment en radicaux libres et prédisposent à une dégénérescence des structures de l’œil et des dommages potentiels aux cellules, notamment des cataractes, voire un cancer de l’œil.

À court terme, le sujet ressent un inconfort et une fatigue visuelle. Plus on scrute notre téléphone, plus nous avons tendance à plisser nos yeux à cause de la lumière bleue éblouissante et diffuse, c’est ainsi que se crée une tension visuelle et une sécheresse oculaire qui engendrent des maux de tête. Sans omettre la performance visuelle qui s’en retrouve affectée, nous avons du mal à voir les détails et les contrastes.

D’autre part, des chercheurs de l’université du Michigan aux États-Unis ont observé l’impact sur le sommeil d’une utilisation accrue du smartphone. Leurs recherches ont monté que la lumière bleue retarde notre horloge biologique et accentue notre « jet lag social », car elle perturbe la production de mélatonine, substance chimique sécrétée par notre organisme qui favorise l’endormissement.

Les chercheurs identifient un risque préoccupant pour l’œil :  la dégénérescence maculaire liée à l’âge, qui correspond à une altération d’une partie de la rétine (la macula), cette zone précise qui traite 90 % des informations visuelles que reçoivent nos yeux.

Qu’est-ce que la dégénérescence maculaire ?



Loading...