Attention !! Cette adolescente de 13 ans est morte suite à une habitude féminine très répandue…Important à savoir !

En vacances avec sa famille au Pays de Galles, Jemma-Louise Roberts, une petite fille de 13 ans, se sentait très malade et épuisée. Elle avait été diagnostiquée avec un norovirus. En fait, elle souffrait non seulement de vomissements dus au virus, mais elle avait le TSS (le syndrome du choc toxique).

Jemma-Louise n’a jamais supporté les douleurs menstruelles et c’est la raison qui l’a poussé était à utiliser des tampons jusqu’à en devenir accro !

Qu’est-ce que le syndrome du choc toxique ?  

Le syndrome du choc toxique est dû à une infection bactérienne. En l’absence de traitement approprié, il peut provoquer le décès du patient. L’infection est provoquée par la bactérie Staphylococcus aureus. Elle est plutôt rare et survient en moyenne trois fois sur un million de femmes.

Jemma est retournée dans sa ville natale à Wigan où elle a subi des tests sanguins qui ont révélé qu’il y avait une concentration des bactéries de staphylocoque et une présence d’une septicémie reliée au syndrome du choc toxique . Cette septicémie est une infection bactérienne dont la présence a été directement reliée à l’utilisation des tampons.

Que s’est-il passé avec la petite Jemma ?

Le « Manchester Evening News » a annoncé que Jemma-Louise est morte pendant un examen effectué à l’hôpital. Elle est morte une semaine après avoir été diagnostiquée en Mars 2014.

Assurez-vous d’avertir vos filles sur les risques de l’utilisation des tampons en leur faisant regarder la vidéo suivante afin de découvrir ce que les tampons sont capables de produire comme dommages sur la santé :



Loading...