7 signes précoces qui prouvent que vous êtes enceinte !

Certaines femmes ignorent qu’ils y a des signes précoces qui permettent de décrire si elles sont tombées enceintes ou pas. La plupart du temps, elles ont un sentiment de panique et partent en courant à la pharmacie la plus proche pour passer un test de grossesse pour confirmer leurs soupçons. Mais saviez-vous qu’il y a un certain nombre de signes physiques pouvant indiquer une grossesse ? Voyons voir lesquels.

La grossesse est la période la plus attendue pour la majorité des couples en particulier pour les femmes. Certaines d’entre elles sont dans l’attente de ce moment magique et font tout leur possible pour arriver à tomber enceinte. Mais une fois qu’elles le sont, c’est une nouvelle aventure qui commence avec son lot de choses positives comme le bonheur de porter une vie dans son corps et de choses négatives comme les désagréments des nausées et autres manifestations physiques. Mais comment savoir qu’on est réellement enceinte ?

Une période de règles manquée n’est pas le seul signe de grossesse.  L’apparition des saignements et les crampes pelviennes semblables à celles des règles sont également des signes très précoces de la grossesse.

Les 7 symptômes qui prouvent qu’une grossesse est en cours :

  1. Vos seins vous font mal

Si vous sentez qu’ils sont gonflés et douloureux, cela peut être le premier signe des changements hormonaux qui ont lieu pendant une grossesse.  Ce symptôme se produit généralement à partir de la 4ème semaine  et dure tout au long du premier trimestre. Vos aréoles deviennent aussi, plus sombres et plus grands et vos mamelons deviennent plus sensibles.

  1. L’essoufflement 

L’essoufflement est un autre symptôme qui peut manifestement prouver un signe de grossesse chez une femme. Durant une grossesse le volume sanguin augmente de 30%. Le cœur doit donc renvoyer davantage de sang dans le corps et pour le faire il bat plus vite et s’essouffle.

  1. La fatigue :

La fatigue peut survenir pour des dizaines de raisons, mais la grossesse aussi est l’une d’entre elles. Si Vous vous sentez plus fatiguée que la normale, vous pouvez alors faire le test de grossesse. Le taux élevé de progestérone peut vous fatiguer, alors que vous n’avez rien changé à vos habitudes quotidiennes. La fatigue est incontournable en début de grossesse. Le corps fait un double effort pour produire la quantité de sang pour aider à la croissance du bébé ce qui fait que vous  risquez tout le temps une baisse d’énergie.

  1. Les nausées :

Les nausées matinales constituent  un symptôme particulièrement important. Il peut apparaitre dès la semaine de votre période manquée. Quelques jours à peine après la conception, nausées et sensation d’être barbouillée surgissent. Les nausées liées à la grossesse peuvent survenir à tout moment de la journée, matin, midi et soir, et même la nuit, sans distinction ! Elles sont génétiques pour les femmes dont les mamans avaient des nausées.  Ce symptôme commence généralement autour de la 4ème semaine de  grossesse.

  1. Les douleurs corporelles :

Les femmes enceintes souffrent souvent des maux de dos fréquents au cours du premier trimestre. Une hormone appelée la relaxine modifie la stabilité des articulations dans le bassin pour les détendre afin de permettre un passage plus facile du bébé pendant l’accouchement. La posture  du dos change avec le temps, en raison du poids de votre utérus en croissance, le bas du dos courbe plus que d’habitude pour accueillir la charge, entraînant des muscles tendus et par conséquent des douleurs apparaissent.

  1. Les crampes : 

Cela revient aux changements hormonaux. Elles peuvent aussi être dues à l’augmentation du flux sanguin dans la région pelvienne ou les contractions  de l’utérus  pendant  l’orgasme. Un test de grossesse est la seule façon d’être sûre que vous êtes enceinte. Si vous êtes préoccupée par des crampes régulières, vous devez alors consulter votre médecin.

  1. Les sautes d’humeur : 

Les changements d’humeur peuvent être causés par des contraintes physiques, la fatigue, les changements dans votre métabolisme, ou par les hormones (œstrogène et progestérone). Ces changements hormonaux, peuvent affecter votre niveau de neurotransmetteurs, qui sont des produits chimiques du cerveau régulant l’humeur.

Loading...